Bandeau
Lycée Jean Zay Aulnay sous bois
Lycée Jean Zay Aulnay sous bois

Lycée Jean Zay Aulnay sous bois. Avenue Maréchal Juin 93600 Ailnay Sous Bois. BTS Com

De jeunes Aulnaysiens dans le cortège du Panthéon : « c’était magique »
Article mis en ligne le 28 mai 2015

par A.Conan
Imprimer logo imprimer
JPEG - 107.5 ko
Paris, ce mercredi. A la fin de la cérémonie, François Hollande est venu poser avec les lycéens qui avaient accompagné les cercueils des quatre résistants. Parmi eux, dix-huit lycéens de Jean-Zay, d’Aulnay-sous-Bois. (AFP/Martin Bureau.)

L’émotion est palpable au sein du cortège qui suit la dépouille de Jean Zay. Ce mercredi 27 mai, dix-huit élèves du lycée Jean-Zay d’Aulnay-sous-Bois, portant des tee-shirts bleu, blanc, rouges ornés du portrait de Jean Zay, ont défilé derrière le cercueil du résistant qui entrait au Panthéon.

L’aventure de ces lycéens aulnaysiens a commencé par un concours vidéo. Appelé « Panthéon 2015 », ce concours était organisé par le ministère de l’Education nationale à destination des lycées portant le nom d’un des quatre résistants honorés ce mercredi : Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Germaine Tillion.

Bien que les vidéos des groupes du lycée Jean-Zay n’aient pas gagné, la professeure d’histoire-géographie, Marjorie Logé, 26 ans, a eu la bonne surprise d’apprendre que ses élèves allaient participer au cortège de la cérémonie. « J’ai été impressionnée par l’ampleur que ça a pris », sourit-elle. « Il a fallu tirer au sort 18 noms sur les 45 qui ont participé au projet, c’était un crève-cœur », précise le proviseur Jean-Yves Souben. Pour lui, ce travail entre dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté et de la volonté de l’établissement d’alimenter une vie lycéenne active. « L’autonomie avec laquelle ont travaillé les élèves correspond à l’esprit de Jean Zay », ajoute-t-il.

« Je pense qu'on va être marqués pour toute notre vie »

Les plus excités étaient bien sûr les élèves. « Tout le monde va nous regarder, nous, élèves du lycée Jean Zay du 93 ! », s’exclame, fébrile, Shanel Aoudia, 17 ans, en seconde générale, juste avant de remonter la rue Soufflot. La jeune fille soutenait le panneau portant le nom de Jean Zay, avec un camarade. « On a adoré du début jusqu’à la fin ! », commente-t-elle enthousiaste après la cérémonie.

Louis, 17 ans, en seconde, est encore sous le choc : « C’était magique, ça ne s’explique pas », lâche-t-il, la voix tremblante.

Et le Président, qu’en ont-ils pensé ? « Il est très cool, il est revenu plusieurs fois pour les photos. Son discours était vraiment bien fait, tout a été dit » rapporte Nawel, 15 ans.

« On est heureux d’avoir participé à cet événement », insiste Amel, 17 ans, élève en 1re littéraire. Comprendre qui se cachait derrière le nom qu’elle entend tous les jours en allant au lycée a été pour elle une expérience riche. « Je pense qu’on va être marqués pour toute notre vie. »

Gaëlle Caradec, Le Parisien 93 du Jeudi 28 Mai 2015

Calendrier

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.21